Carrefour agroécologique de l’Ouest

initiatives & formation

Accueil À propos Nos missions Nos formations Nos événements Infos pratiques Synergies
   RETOURS DE NOS STAGIAIRES   


Concernant les formations à proprement parler

« Ce stage est très cohérent, ses modules se succèdent dans un ordre logique allant vers le cœur des sujets. On part d’un mode de pensée global, d’une façon de se placer face à un environnement, de l’étude du vivant au sens large, et l’on finit avec la mise en application sur le terrain, la pratique, le détail. Il y a de la complexité ensuite dans toutes les techniques qu’il convient de maîtriser au cours de ce cheminement. »

« La formation offre une bonne vision globale tout en posant un cadre sur les notions de paysage, d’écosystème, de vie du sol et enfin de travail du sol. Les contenus sont denses mais ce cadrage nous aide, surtout quand on part de zéro. »

« On sent que les alternances théorie/pratique et salle/terrain ont été bien pensées. Il y a là de bonnes correspondances, et pouvoir respirer en forêt dès que l’on sort du bâtiment est bien appréciable. »

« J’ai trouvé une cohérence par rapport à ce que j’avais lu et visionné et à ce que j’avais expérimenté à mon niveau de jardinière. »

« Je suis venu d’Isère et ce stage a répondu à mes attentes (confirmer certaines pratiques et en acquérir d’autres). »

« La cohérence va jusqu’aux repas (et aux nuitées pour certains) à la ferme de Ker Madeleine, parfaitement inscrite dans une démarche agroécologique. »

« J’ai aimé découvrir toutes les interactions se produisant dans le sol, prendre conscience des parallèles possibles avec l’humain, comprendre comment l’humain et le sol peuvent coopérer. »

« S’il ne fallait retenir qu’un seul mérite de ce stage (parmi d’autres), c’est qu’il guérit des illusions d’une solution miracle. Je comprends qu’il faut être très humble, commencer petit, expérimenter souvent. Je ne sais pas encore si j’aime l’agroécologie et la permaculture mais j’ai envie de les aimer. »

revenir à la page « Nos formations »

Concernant les intervenants

« Il était agréable d’avoir deux formateurs dans cette attitude de dialogue, c’est une bonne formule qui insuffle du dynamisme. Chacun rebondit sur les propos de l’autre et la plus-value par rapport à un seul intervenant est évidente. »

« Ils font preuve d’une vraie écoute et d’une pédagogie remarquable, on les sent réellement animés d’un désir de former et d’aider. Eux-mêmes s’entraident d’ailleurs, s’apportent mutuellement devant nous, voire ne sont pas tout à fait d’accord et débattent mais cela ajoute finalement à la cohérence du discours d’ensemble. »

« Leurs retours d’expériences sont riches tout en divergeant aussi parfois, ce qui met bien en évidence qu’il ne s’agit pas d’une science exacte mais qu’il faut s’appuyer sur beaucoup d’innovations et d’expérimentations. »

« Ce sont des ambassadeurs de l’agroécologie passionnés et passionnants, ils savent transmettre leur enthousiasme, mettent en confiance, disent « allez-y, faites, testez », mais aussi « ne soyez pas trop ambitieux, ne voulez pas faire trop, trop vite ». On repart avec des clés mais aussi avec cette confiance. »

« Ils sont intarissables, on sent qu’on peut leur en demander énormément, et à la fois leurs réponses ne sont pas dogmatiques, ils nous laissent une liberté, une marge de manœuvre. Même si le sujet est complexe, on peut se lancer, expérimenter, se tromper, recommencer autrement. »

« On retrouve bien le côté humanisme en plus du côté terre, les animateurs ne sont pas de stricts jardiniers, il y a beaucoup d’humain en plus de l’application au potager. »

revenir à la page « Nos formations »

Concernant la dynamique de groupe

« De belles rencontres dans une ambiance conviviale. J’ai apprécié les échanges et les réflexions sur les projets futurs des uns et des autres, qui montrent qu’on peut (et veut) tous faire notre petite part. »

« La montée en puissance – début calme et fin plus intense – nous a offert l’espace nécessaire pour nous rencontrer tranquillement et bâtir une cohésion de groupe. Être en petit effectif a été idéal car cela facilite les échanges. »

« J’ai particulièrement aimé l’après-midi consacré aux sols et aux problématiques de chaque stagiaire [chacun apportait un échantillon de terre de son jardin pour des analyses et comparaisons collectives, ndlr]. Y réfléchir à plusieurs permet de trouver des idées qu’on n’aurait pas eues soi-même. »

revenir à la page « Nos formations »

Concernant les intentions post-formation

« J’avais regardé beaucoup de choses sur les formations possibles mais elles demandaient souvent beaucoup d’engagement dans le temps. Ces cinq jours en phase avec la vision sociale et politique de Terre & Humanisme m’ont permis de confirmer ce que je voulais faire. »

« Je mesure maintenant qu’il faut observer, expérimenter, rater même. Ma réflexion a été nourrie par rapport au jardin que j’envisage de créer et me voilà très motivée pour m’y consacrer alors que je n’avais aucune expérience et me sentais un peu solitaire. Je me sens revigoré par tout ce qui a été transmis, animé d’une énergie et d’une confiance nouvelles. J’ai hâte de me lancer. »

« C’est une science inexacte, sans recette toute faite, et pourtant avec une certaine logique et des étapes concrètes. C’est ça qui est stimulant, qui donne le sentiment de pouvoir évaluer notre progression et finalement réussir. »

« Je repars avec des idées pour modifier ceci ou cela mais aussi pour renforcer ce que j’ai déjà entrepris de bon. Même lorsque l’on sait des choses, il reste toujours beaucoup à apprendre. »

« Je verrai mon jardin autrement et ferai mon potager différemment, par exemple je tirerai un trait sur certaines associations. Résidant tout près, je garderai le contact avec Vanessa et reviendrai régulièrement sur le site. »

« Mon mari et moi [stagiaires tous les deux, ndlr] avons fait pas mal d’erreurs par le passé dans notre jardin mais ce n’est pas très grave finalement. Nous venons d’apprendre beaucoup et allons reprendre tout ça. »

« Un an après le stage, je mesure à quel point il a été fondateur pour moi. Les choses prennent forme tranquillement au jardin. La vie explose dans tous les sens et j’apprends au fur et à mesure. »

revenir à la page « Nos formations »

Le CADO est porté par l’Association Oasis de Pen an Hoat.
55 La Moutonnière, 44260 Prinquiau – 02 40 56 64 12 – contact@cado-agroecologie.fr